Historique de la structure

 

Un rapide historique permettra de mieux comprendre l’évolution du centre social, de sa construction à nos jours. Le centre social Lucia Tichadou se trouve à l’ouest du quartier des Comtes à Port de Bouc (Bouches du Rhône), au cœur de la cité de la Tranchée. Il fait parti d’un complexe halte garderie et école maternelle qui portent le même nom. Il a été inauguré en février 1983 et dès novembre 1983 une équipe composée d’une directrice et une secrétaire était mise en place par la Municipalité avec comme mission de créer une association de loi 1901 à but non lucratif et d'obtenir l'agrément centre social de la Caisse d'Allocations Familiales.

En octobre 1984 l’AASEC (Association pour l’Animation Socio-Educative des Comtes) était déclarée à la Préfecture avec pour objet : de renforcer la vie associative du quartier en regroupant les membres des associations existantes tout en permettant à des individus non intégrés dans une association de venir enrichir et nourrir par leur propres préoccupations l’association du quartier, de s’intégrer grâce à son pluralisme aux différents projet d’action éducative en milieu scolaire ou tout autre projet tendant à améliorer la vie des habitants du quartier, d’aider au développement de la vie sociale, de favoriser les relations entre les habitants, de susciter une vie associative en réponse aux besoins ressentis et de favoriser des actions d’animations globale.

En juin 1985, la demande d’agrément centre social délivré par la CAF fut obtenue pour 3 ans. En juillet 1985, l’ADRIM (dont un de ces centres était implanté sur la cité LOGIREM) recentrait ses activités sur Marseille et décidait en accord avec la Municipalité de confier la gestion de ce local (390 m²) et son personnel (2 temps plein et 1 partiel) à l’AASEC.

Les 6 premiers mois uniquement, les subventions reçues par l’ADRIM ont été reversées, mais à partir de 1986, et jusqu’en 1991 l’Association a eu des comptes de résultats déficitaires.

A partir de 1991, après avoir un peu stabilisé sa situation financière, l’AASEC développa son secteur jeunes avec la reprise d’une salle d’entraînement physique (80 m²) sur la cité Logirem avec un pôle de matériel et un éducateur sportif.

En 1994, la société LOGIREM ayant dans son parc locatif un bâtiment réservé aux personnes âgées, nous proposa de prendre en charge un appartement au rez-de-chaussée de ce bâtiment afin de développer des actions en direction de ces personnes de plus en plus vieillissantes. Ainsi tous les secteurs d’activités étaient couverts par nos actions. Ceci conforte l’idée qu’un centre social est un équipement de quartier à vocation sociale globale, pluri-générationnelle et un lieu d’animation à la vie sociale. Il exerce une fonction transversale à l’animation de la vie locale et au développement social. Il privilégie les démarches participatives non seulement de ses « usagers » mais beaucoup plus largement, des habitants du quartier.

 En 1997, la Ville de Port de Bouc, obtient le label Ville-Lecture, et désire multiplier les lieux d’accueil. Une grande enquête est lancée sur la Ville, à partir des résultats, des constats sont faits : la médiathèque est peu utilisée par la population des Comtes et des Amarantes (deux quartiers excentrés par rapport au lieu d’implantation de la médiathèque municipale). Elle décide donc de déposer en 1998 dans le cadre du Contrat de Ville, une demande de subvention pour la création de deux espaces-lecture dans ces deux quartiers. La société LOGIREM et le centre social conscients de l’utilité d’un tel équipement de proximité pour la population s’associent au projet et en juin 1999, l’espace-lecture Lucia Tichadou (200m²) est inauguré sur la cité LOGIREM dans des bâtiments réhabilités. 2 emplois-jeunes sont embauchés (1 par la Municipalité et l’autre par l’AASEC) et une co-gestion (Mairie/-centre social) se met en place.

Les années 1999 – 2001 correspondent à une période charnière pour notre structure :des efforts en matière de gestion financière permettent à notre association de recouvrer une situation plus favorable (excédent), de nouveaux dispositifs ont permis le développement de projets : Contrat éducatif local, école ouverte, classe relais, sciences et nouvelles technologies, coordination des projets culturels, projets collectifs famille, de fait, une augmentation des usagers, que se soit dans le cadre des activités, mais aussi au niveau de l’accueil avec une demande précise d’accompagnement, des modes d’interventions originaux favorisant la participation des habitants et la co-construction de projets (thématique culturelle). En 2002, notre structure obtient l’agrément de la CAF pour 4 ans. Ceci confirme la volonté du CA et de la direction de faire du centre social un lieu des valeurs partagées où chacun reconnaît comme essentiel : le droit au respect et à la dignité de tout être humain, quels que soient son origine et son statut social, l’action collective comme moteur du développement des projets dans le souci de l’intérêt commun, la famille comme lieu d’apprentissage et d’épanouissement et de dialogue entre les générations et comme relais d’une vie collective respectueuse de la liberté de chacun, et l’indispensable solidarité face aux diverses formes d’exclusion et de discrimination.

En 2004, le départ de la Directrice en poste depuis 21 ans, engendre l’arrivée de 2 nouvelles personnes :

 - une secrétaire comptable (pour elle, se fût un retour aux sources car elle travaillait déjà au centre en qualité d’animatrice de 1986 à 1990)

 - un agent d’accueil

La secrétaire en poste jusqu’à ce jour, assure l’interim à la fonction de Direction, jusqu’en juillet 2005, date à laquelle elle est confirmée dans ses fonctions.

La demande d'agrément "centre social" a été reconduit par la CAF jusqu'en 2009, la situation financière de l'Association s'est stabilisée, et son report à nouveau positif a augmenté. De nouvelles possibilités de financement (Droit commun) et surtout de partenariat notamment avec le CCAS de la Ville de Port de Bouc ont permis de faire emerger plusieurs projets, essentiellement dans le domaine de la santé.

 En 2009, nous avons présenté notre nouveau projet social 2010-2013, qui a été validé pour 4 ans par la Caisse d'Allocations Familiales des Bouches du Rhône. Pendant ces 4 dernières années, nous avons amélioré la situation financière du centre, tout en pousuivant la totalité des actions que nous avions programmées. Nous avons adhéré au dispositif LEA (CAF) donnant ainsi l'accès à l"ACM (Accueil Collectif de Mineurs) aux familles les plus défvorisées.

En juillet 2012, le centre social Lucia Tichadou perdait son Président Mr MARMORAT (en activité de 1989 à 2009), il perdait aussi son plus cher ami. Homme aux multiples talents, il était diplomé en droit et avait écrit des sketches pour Raymond Devos. Passionné de boxe, il avait représenté la France au JO de 1952 à Helsinski et a continué de s'investir pour le développement de ce sport sur Port de Bouc. Homme de convictions, d'un humanisme discret et profondément ancré en lui, il a été de tous les combats contre l'injustice, la dignité et l'émancipation humaine. Son dernier combat, il l'a mené contre la maladie, avec courage et lucidité, sans jamais baissé les bras. Il nous manque déjà et jamais, une discussion ne s'entame sans dire "si Mr MARMORAT était là il dirait... où il aurait fait..."

2013, année de renouvellement du projet social CAF, avec toujours la même volonté de créer le lien social et le mieux vivre ensemble au sein du quartier des Comtes. Nous espérons qu'il sera renouvelé pour 4 ans, et nous espérons que Mr MARMORAT serait fier de nous et du travail accompli. En 2014, l'&grément centre social est renouvelé pour 4 ans.

2016 : Juin fermeture de notre espace-lecture, la réduction des subventions et notamment Politique de la Ville ne nous permettent plus de continuer nos actions dans l'espace lecture ouvert en juin 1999, et qui à l'origine du projet était en co-gestion avec la Ville ded Port de Bouc. Toutes nos activités sont maintenues, et se déroulent sur notre antenne située au coeur de la cité Logirem Bat A5 les Comtes, nous avons recrée un espace lecture avec plus de 4000 livres, et le prêt continue.  Depuis la rentrée de septembre, nous sommes prêts à vous y accueillir.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site